bf0860673839c71dc0462befe6705ab6

et ça n'est certes pas Albert Uncaillou qui nous contredira

Primo: la bosse des maths
Cette fameuse bosse des mathématiques est le fruit de la phrénologie, une pseudo-science du XIXème siècle, qui établit des relations entre la forme du cerveau et les capacités intellectuelles.

Cela veut dire qu'une capacité fortement développée, comme la gaieté et la gentillesse par exemple, jouerait sur la forme de notre crâne. Et c'est son inventeur, Frantz Gall, qui a découvert la célèbre bosse. Pour lui, pas de doute, le front est le "sens des nombres". Du coup, tous les enfants au front haut et un peu bosselé sont tous de futurs grands mathématiciens.

Etre bon en maths, pour la phrénologie, est donc un don naturel, qui ne tient qu'à la morphologie du crâne. Cette drôle d'idée, est complètement erronée car la bosse des maths n'existe pas ! Physiquement nous avons tous les mêmes aptitudes aux maths, même moi, c'est dire …

La différence se joue simplement dans l'intérêt qu'on leur porte au cours de l'enfance, de l'entrainement et de la mémorisation.


.

9858ffd50e94004149f7b4efc0d7730a

Deuzio : Avoir le compas dans l'oeil
Faisant référence au compas du marin ainsi qu'à celui de l'écolier, cette expression serait apparue au XVIIIe siècle. Elle désigne une personne capable de mesurer, d'évaluer quelque chose avec justesse, simplement par la vue.

Une pointe de compas fichée dans l'oeil, cela doit faire très mal, non ?


A vue d'oeil, bien plus que si on se met le doigt dans l'oeil. Même si on a pu avoir le compas à l'oeil, il y a de quoi tourner de l'oeil. Et puis après, cela pose des problèmes pour faire de l'oeil à une personne de sexe opposé qu'on a à l'oeil depuis qu'on a compris lui avoir tapé dans l'oeil.

.

img-4

Cette expression, attribuée à Michel-Ange, signifie que l'on estime avec justesse des distances ou des proportions. L'oeil est donc ici comparé à un instrument de précision.
N'empêche que dans le jugement dernier il a représenté, faut avoir bon œil pour le distinguer, un personnage qui visiblement, si j'ose dire, s'est mis, sinon un compas, du moins un corps étranger dans l'oeil, c'est con n'est-ce pas ?

Un compas est un instrument de géométrie qui sert à tracer des cercles ou des arcs de cercle, mais aussi à comparer, reporter ou mesurer des distances. Il est constitué de deux branches jointes par une articulation. Les compas sont, ou ont été, utilisés en mathématiques, pour le dessin technique, en géographie pour le tracé et l'utilisation des cartes …

Les Grecs attribuaient son invention à Talos, le neveu de Dédale. C'est cette invention, parmi d'autres, qui poussa son oncle jaloux à l'assassiner.

God_the_Geometer

Le terme est un déverbal de compasser, lui-même issu du bas latin compassare signifiant « mesurer avec le pas », qui s'est spécialisé dans le sens actuel dès le XIIème siècle
on peut donc regarder avec compassion quelqu'un qui de sa fenêtre ne voit pas le Mont-Blanc pendant que d'autres, que je ne nommerai évidemment pas, hi hi, grâce à une application boussole intégrée à leur téléphone situent avec précision … à condition toutefois de ne point bouger car le nord, ce coquin, bouge parallèlement ... je ne dirai pas "poil aux dents" je ne suis pas si moqueur que le merle... 


250px-PentagonEuclideOn peut grâce au compas tracer un pentagone.

La construction exacte d'un pentagone régulier fait intervenir le nombre d'or, dont tout le monde connaît les tenants et aboutissants, n'est-ce pas ? et surtout son pendant géométrique : le triangle d'or.

Euclide propose une construction d'un pentagone régulier inscrit dans un cercle donné.

Mais on pourrait aussi, si on le désirait, dessiner un hénagone ou un digone, voire un ennéagone tout neuf, déconner avec un décagone, passer un mois à tracer un mégagone, aller en Isère tracer un octatriacontagone, à Dole un ennéatriacontagone, imaginer un tétracontakaidigone à Monrond-les-bains ou se perdre dans un apirogone, sans rames attention, qu'on ne finirait jamais.

Bobo la tête

Toutes ces expressions me troublent, comment peut-on avoir la frite et pourtant avaler des couleuvres, alors qu'on vient de poser un lapin, faut être un peu con-con, non ? …et je ne parle pas de mettre les pieds dans le plat ...

ou bien, avoir la main verte et raconter des salades …

ou encore, ne pas être une lumière et avoir le coup de foudre ou même ne pas être une lumière et éclairer la lanterne d'un autre

et je ne parle pas d'avoir un poil dans la main et avoir le cœur sur la main, le cœur est-il chatouilleux ? ... qui sait ? ... à nous de découvrir le pot aux roses ou le poteau rose ?