Apis 2Apis est le nom grec d'un taureau, et non d'un bœuf, confusion de musicien toujours prêt à sortir son instrument, de musique, pour le faire, le bœuf.

Traiter de bœuf un taureau, et non traire, ce serait contraire au bon sens, même si l'on est téméraire et même si c'est destiné à te distraire, un peu comme ces pêcheurs du dimanche qui s'en vont confondre mye et lutraire. Ils sont fichus de traiter la mye de vieille croûte... Donc traiter un taureau de bœuf peut présenter quelque danger surtout si l'on tombe sur un animal susceptible, qui serait capable de m'attraire en justice, d'autant qu'il serait en droit de retraire cette appellation, surtout s'il s'agit d'un taureau vitraire ...

Mêêêh revenons à notre taureau, Apis, quoique la vache aussi soit à pis, même en orient, Donc Apis est un taureau sacré, déjà dit, de la mythologie, "z'on qu'à mettre de l'insecticide" diront les amateurs de jeux de mots à deux balles, égyptienne, le même lâchera " mais qui donc a eu l'outrecuidance de faire l' Egypte sienne" encore une comme ça et je ne cautionne plus... Sienne à ne pas confondre avec Sienne, qui n'est pas égyptienne mais italienne, tous les peintres le savent grâce à sa terre, un peu comme carrare pour un sculpteur, enfin non, pas cas rare, tous connaissent Carrare...

Apis

Apis est le symbole de fertilité, de puissance sexuelle, alors hein, le comparer à un bœuf, et de force physique, là d'accord, on dit fort comme un bœuf, mais le bœuf s'il est animal de trait n'est pour autant pas trait, c'est la vache qui est traite et le taureau même s'il est à pis n'est pas trait, je ne sais pas si je suis très clair. En tout cas Apis était adoré, pas à dorer hein, à Memphis, où ont vécu Muddy Waters, Robert le fils de John, comme dirait GG, ou B. B. King et si Mitchell a chanté sur la route de Memphis c'est en pensant à eux pas au taureau ... sinon il aurait fait comme Cabrel il aurait chanté la Corrida ...

Mais le moins que l'on puisse dire, en parlant d' Apis, c'est que l'animal est pour le moins compliqué. D'abord il est sélectionné sur une flopée de critères, jusqu'à 29, comme par exemple un signe en forme de scarabée, aucun rapport, j'ai vérifié, avec Lennon ou Harrison, sous la langue. Imagine, sous la langue ... Un peu comme un chien à qui on aurait greffé une puce anti tique. T'imagines le dessin artistique d'un anti tique antique, pour sûr Rabelais en aurait fait un cantique des cantiques. Rassure-toi, je ne ferai pas allusion à la physique quantique, on n'est pas là pour se faire du mal...

Bull_Apis_Altemps_Inv182

Mais revenons à nos moutons, enfin, à notre taureau. L'animal serait issu du coït de sa mère avec …. un éclair. Elle n'aurait pas pu trouver un mensonge plus plausible ? … un éclair, si son mari l'a cru, il est crédule… déjà que Joseph, le pauvre ... Bon, mais depuis l'éclair est chocolat, on connaît la vérité, le vrai père serait Ptah, le créateur, déguisé en éclair. Après c'est vachement, si j'ose dire parlant d'un taureau, compliqué. En fait, comme tous les dieux, il mourait tous les 25 ans, un peu, oui, comme une date de péremption, les prêtres le noyaient symboliquement dans le Nil et ils partaient battre la campagne pour en trouver un nouveau. Pendant ce temps-là, ils se payaient, les égyptiens, 70 jours de deuil national. Quand tu penses que pour Pompidou on n'a eu droit qu'à un, tu comprends l'importance de la bestiole, 70 jours ...

Bon, ça ne nous explique pour autant pas pourquoi le taureau était à pis. Je me demande si ce ne serait pas les prêtres qui se seraient gourés et auraient pris une vache pour un taureau en passant outre le scarabée sous la langue. Dans ce cas-là, oui ! , relayons nous pour traire le taureau Apis... car je crois qu'il va de mal en pis d'aller de mâle en pis ...