ppcaillou

22 août 2019

Isaac Celnikier

92755_1321614445_portrait-isaac-celnikier-musee-fabre-tt-width-650-height-630-fill-0-crop-1-bgcolor-ffffff

Isaac Celnikier est un peintre et graveur né à Varsovie le 8 mai 1923 et mort le 11 novembre 2011 à Ivry-sur-Seine.


Rescapé des massacres du ghetto de Bialystok et du camp de Birkenau, son œuvre est profondément marquée par la Shoah

.

.

 

Celnikier_600px

Après la Seconde Guerre mondiale, il suit des cours d'art monumental auprès d'Émile Filla. Il retourne ensuite à Varsovie et y crée le groupe Arsenal.

Il s'établit en France en 1957.
Chevalier des Arts et des Lettres (1967), Prix Mémoire de la Shoah (1993), Prix Witold Wojtkiewicz (2006)

Il pratique une peinture à la pâte travaillée au couteau, marquée par les couleurs sombres le clair-obscur, mais aussi l'eau-forte et notamment l'aquatinte

 

1608973_5_c342_l-homme-a-l-etoile-1946-peinture-sur-toile

Anne-orangee

images (1)

images

Posté par ppcaillou à 17:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


05 août 2019

La couche du moche

inquiet

Rien n'empêche le moche d' accueillir , dans sa couche, même si on sait que le moche hait la couche, une belle fille, pas une bru, non, là ce serait choquant, je parle d' une fille canon. Tu vas m'dire je connais des moches, mais des beaux aussi, qui chôment et collectionnent les canons, pas les filles, les verres, envers et contre tout, c'est moche...


T'imagines qu'un moche amoché s'appelle Moché et chôme ? ...


Si l'expression française avait respecté le désopillant, j'ai dit pillant zuuut, je pensais pilant bien sûr, La Fontaine, c'est limpide, on parlerait de couchet du moche,avec un "t" , et là, le petit malin, qui est et sera, l'as mais pas las, du contrepet, en serait pour ses frais, et pas les poissons pour leur frai, on n'est pas pêcheurs, ni pour l'orfraie, hein, issue de la chouette effraie, personnellement elle ne me fait même pas peur, et ce n'est pas moi qui vais pousser des cris d'orfraie pour crier au scandale après cette couche de La Fontaine qui, fine mouche, réclame un salaire alors qu'elle n'a servi à rien, sachant que tant d'hommes aujourd'hui n'ont aucune vergogne à le faire en politique.


Prévert MérrodeDemain peut-être que je vous parlerai de La mygale à Six-Fours, de La mer et gerber, un peu trop fastoche de L'homme et ses deux maîtresses entre deux âges, ou le cornard hait le re-beau ou encore Le houx hait la gnôle... mêêêh où est la gnôle ? ... t'as déjà deviné que si le houx hait la gnôle, même ouvert, il ne peut pas se payer de canons, ce pervers persévère, et douce mère , toujours la mère rode, à lire Prévert ...

 

Posté par ppcaillou à 22:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juillet 2019

Debussy : Prélude à l'Après-midi d' Iphone

 

affiche-CPMCLA-web-714x1024

Bien sûr je précise, comme dab' que cette idée extravagante n'émane pas de moi, j'ai une réputation à tenir. Si vous avez à y redire adressez vous au vrai responsable... dont, non, non, je ne donnerai pas ici le nom ... 

 

 

Verlaine et Rimbaud

C'est en sortant de la cave coopérative de Buxy, en Bourgogne, un après midi, que je l'ai perdu, mon Iphone 8, j'y étais entré par erreur, pour y acheter l'Iphone 20, dernier cru, mais en sortant j'étais cuit et je l'ai oublié sur le comptoir.

Quand le lendemain je m'en suis rendu compte, je l'ai cherché, par erreur, à Bucy le long situé là-haut vers l'Aisne, où soit dit en passant, l'hôtesse avait le rein beau. A ce propos je me souviens que Brassens en a chanté l'enterrement et que plus modestement un auteur ardéchois d'adoption en a écrit un texte qu'on pourrait appeler poème.

Bucy le long ayant beau se situer dans le bas de l' Aisne, cette erreur a touché mes économies. Je suis même allé, quel étourdi, à Bussy St Georges car j'y avais lu que Billy Ketkeophomphone (vrai) y logeait, après avoir prononcé son nom j'étais aphone.

 
Vers l'aine et rein beau

Paul fut d'abord attiré vers l'aine
De Mathilde Mauté de Fleurville
Mais bien avant la loi du mariage pour tous
Le messin trouva chez Arthur le rein beau

La main hésitait, aller vers l'aine
De Mathilde ou le rein beau d' Arthur
Le cœur trancha : ce sera le rein beau

Paul, de Mathilde se sépara
Qui contrairement aux dires de Brel
Jamais n'est revenue, enfin, je ne crois pas

En apprenant cette nouvelle, plus d'un tousse
La rumeur se répand dans toute la ville
Un amour interdit lie Verlaine et Rimbaud

Mais Dame bouteille l'accaparant
Au grand dam de ses parents
Paul sur Arthur une balle envoya …
Au cachot belge, deux ans demeura

Revenu à la vie et y mettant du sien
Il s' éprend cette fois de Lucien
Lutinant Létinois son élève ardennais
Du collège tous deux sont chassés

De maladie Lucien à trente-trois ans disparait.
Paul , dans une crise de démence alcoolisée
Tente, cette fois, sa propre mère d'étrangler
Retour à la case prison méritée

Mais, d' hôpitaux en bistrots, de syphilis en diabète
Presque clochard, seul et malade comme une bête
Les vers eurent bientôt raison du poète.

PPC

Posté par ppcaillou à 11:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

L'autruche

faire-autruche-expression-escargotruche

On sait tous que l'autruche (Struthio camelus) ne vole pas, mais toute la famille des Struthioniformes ne vole pas non plus. Regarde les Rhéidés ( Nandou ) les Dromaiidés ( Emeu ) les Casuaiidés ( Casoar) ou les Aptérygidés tels que le Kiwi. Et ce n'est pas à cause de leurs plumes, regarde, la chauve-souris elle n'a pas de plume du tout et pourtant, elle vole...
Après si on te dit que l'autruche ne va jamais dans l'eau non plus tu te diras sans doute que c'est à cause de ses plumes qui sont moins étanches que celles du canard, par exemple, ou peut-être qu'elle est victime d'un dysfonctionnement de la glande uropygienne. On trouve des explications à tout... Non sincèremet je crois que l'autruche ne sait pas nager ou alors elle est victime de ce terrible dicton "" tant va l'autruche à l'eau qu'à la fin elle se casse"" ...
Bien sûr, comme dab', je ne suis pas responsable de ces mots, tu m'connais, je ne fais que mettre en forme l'idée d'un ami ... 

 

Posté par ppcaillou à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mai 2019

Pas de FNAC à Gap

enfant-dessin

On a entendu dire qu'il n'y avait pas de FNAC à Gap.

Pourtant à la FNAC on trouve le disque du groupe GAP, tu avoueras que c'est du vice … 

Heureusement il y a des snacks et des agapes … à Gap


Ceci dit, à Cognac il y a une FNAC, je le sais, j'y étais à Pâques, j'y ai même acheté une remake slovaque, ou peut-être bosniaque, du film de Sydney Pollack, un vrai soap : "Les cosaques contre-attaquent".

 


C'est l'histoire, pleine de flashes-back, d'un satrape du collège de pataphysique, parallèlement un as du balltrap et du kayak ( au passage palindrome ... )  qui a du péter une soupape, un kanak ( autre palindrome ... ) habitant Trappes, hypocondriaque, maniaque, un peu foutraque et insomniaque, ce qui en soi est un handicap, qui s'appelle Jack, une gouape née ( mais qui respire ... ) et qui, ayant fumé du krack, braque un bric à brac, fauche de l' Armagnac, un Kodak, un anorak, et vas savoir pourquoi, happe une grappe de raisin sans raison, agresse le vendeur, le chope par le colback, le tape, le retape, lui file un coup de matraque, le chien attaché jappe, ouap ouap ! et là, cette frappe, une scène orgiaque, attrape la vendeuse et, flip-flap, lui fait crac-crac.

La pauvre en ressort patraque, complètement dans les vapes ... quel mic-mac !


Mais, si l'on peut dire, ça finit bien. En fait c'était le seul, j'ai bien dit le seul, j'en ris sous capes, pataphysicien à ne savoir pas lire, l'Armagnac était en réalité de l'ammoniaque, il le boit, se brûle l'estomac, brrr ça râpe, et il claque !


A sa sortie le film avait fait un tabac, même à Gap ... 

Posté par ppcaillou à 00:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 mars 2019

Saint quand t'es un peintre

1200px-Courbet_LAtelier_du_peintre

Saint quand t'es un peintre

Un suisse critique d'art 
Lors d'une expo de Hopper à Sion
De Van Gogh parla goguenard
Tandis que Claude dit :
C'est monnaie courante
Mais, ce nain féal,
Ce monsieur, est un peu braque
Deux gars, Edgar et son ami Gustave
Las de courber l'échine
Demandèrent à revoir Renoir
Après un déjeuner sur l'herbe
D' Edouard émanait l'envie
De moucher ces ânes
Et d'en savourer une sainte victoire
Et si d'aventure Francisco
Se mettait à peindre au jus de goyave
On imagine le résultat
Alfred dirait, mais de qui est cette idée
Ce a quoi Georges sera en droit de dire
Point par point, Alfred
Si c'n'est toi c'est donc ton frère
On ne sait pas ce que Georges sera
Mais on sait, même pas honte !
Que Léonard devint scie
Je ne vous rappellerai pas que Picasso
Aimait les gros gains et les marquises
Qu'il eût pu dire à son voisin catalan
"Antoni, file-moi ta pièce"
Attention, Georges de la Tour
N'était pas de Tours
Quant à Fantin Latour
Prends garde !
Il n'était pas de Pise
Quand Nicolas Poussin piailla
Et qu' Alphons dans un chèque
En douce se moucha
Aucune plainte on n'entendit 
Par contre quand Ingres se lâcha
Et qu'un violon grinça
Une bronca retentit
Non, non, Théodore Géricault
Si on l'a dit, c'est faux, 
Ne jouait pas de trompette
Dommage, se serait bonnard
Dit Pierre en argot égrillard
En caressant sa canette
Quand il disparaîtra
On n'érigera pas pour Nicolas
De stèle , il se contentera
Comme Eugène, de la croix
En rentrant du champ
Sa femme que Roberto mata
Écarta Jean du buffet 
Dont d'ailleurs Paul avait les clefs
Car le goûter risquait de durer
Pour elle ce fut une dure heure
Dans tout ça il faut trier
Jean, on te prend pour un bleu
Dit-elle avec un clin d'œil
Vers Marie qui attirait Laurent
Saint, contre son sein
Doux comme une aquarelle
Je ne vous parlerai pas d' Odilon
Ce serait redondant
Ni de la gale de son chat
Qu'il appelait Marc, drôle de nom.
Pour un chat, ou Moïche selon le cas
Berthe Morisot, une bourgeoise,
Qui n'habitait pas sous Thines
Charmant village ardéchois
Et qui n'était pas blonde, elle,
Dans son bouquet, dix roses a
Que Raoul dut ficeler
Ne trouvant pas de vase
Dans sa carafe à elle
Plus facile, tout de même
Que s'il avait dû attacher 
Pour Séraphine deux cent lys
Joan qui est un peu miraud
En regardant la télé
A cru en entendant dire Gustave 
Caillebotte, que Toulouse Lautrec 
Était un match de rugby
Ce genre de blague à deux sous
Laissa Salvador Dali, baba
Vous pouvez me trouver,
C'est votre droit,
Comme Jean-Baptiste et Camille, 
Corrosif, ou comme Gustave
Qui quand même s'en est amusé,
Rue de La Rochefoucaud,
Trouver ces propos immoraux
N'empêche que, je quitterai
Ce piètre monde, riant
Et que, ça réchauffe le cœur,
Paul signa que
Frida Kahlo rit … 

Ppcaillou

Posté par ppcaillou à 10:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 octobre 2018

Académie du jeudi

arno-stern-2

Arno Stern est né le 23 juin 1924 ( 94 ans ) à Kassel, en Allemagne. 

Il fuit le nazisme, avec ses parents, qui s’installent en France en 1933. Ayant survécu aux poursuites, à la clandestinité, et après l’internement dans un camp de travail, il prend dans la banlieue parisienne en 1946 la responsabilité d'un atelier de peinture dans une maison pour orphelins de guerre. Il constate alors que les créations des enfants sont d'autant plus riches et personnelles quand elles sont effectuées librement, sans proposition de thème.


Il crée en 1948 un premier atelier à Paris, appelé  ACADEMIE DU JEUDI , où il met en application ces idées avec des personnes de tous âges. Il installe également des ateliers dans des hôpitaux. Depuis 1960, il forme de nombreux élèves en France et dans le monde.

 

Arno Sternjeu-de-peindre-wels

Son approche se distingue de l'art-thérapie avec laquelle elle pourrait être confondue. Arno Stern tient à cette distinction et au fait que ce qu'il propose n'est pas une thérapie mais plutôt une pratique qui est source de bienfait pour le développement des êtres (enfants ou adultes) sans chercher à atteindre aucun but proprement thérapeutique.

Arno Stern mit au point les conditions qu'il considérait comme idéales pour un atelier libre :
un lieu clos, LE CLOSLIEU , sans fenêtre, protégé du monde extérieur ;
une table-palette mettant à disposition les couleurs sans nécessité de préparation ;
À ces conditions matérielles s'ajoutent des règles du lieu :
les peintures ne sortent jamais de l'atelier, et ne sont pas destinées à être vues ou commentées par d'autres personnes ;
l'enfant ou l'adulte ne doit pas être influencé, il peint ce qu'il souhaite, et décide seul si son dessin est terminé.

« Le Jeu de peindre fonctionne, dans le Closlieu, selon un dispositif offrant, à la fois, la liberté de tracer selon la nécessité profonde de la personne, et reposant sur une très stricte discipline.
Il a lieu avec régularité, dans un groupe de 15 participants au maximum, ayant des âges divers (5 à 50 ans).
Chacun dispose de sa feuille, y trace selon une spontanéité retrouvée, le Closlieu crée les conditions favorables à la Formulation, une manifestation sans précédents dans l’histoire de l’humanité – la Formulation, un code original et universel, en prise directe avec la Mémoire organique. »

Le dessin enfantin est généralement considéré comme le produit de l’imagination. Pour Arno Stern, il est dicté par une nécessité organique, et il s’accomplit selon des lois spécifiques qui, seules, permettent de le comprendre. Il se dit l'initiateur d’un nouveau domaine scientifique : la sémiologie de l’expression.
Arno Stern a fait, entre 1966 et 1972, de nombreux séjours, dans le désert, la brousse, la forêt vierge, où il a fait peindre des populations non influencées par les apports de notre culture. Selon lui, et d'après les constatations qu'il a faites lors de ces voyages, l'expression créative des enfants suit des normes internes, qui font que l'on retrouve des formes similaires dans des cultures totalement différentes. Arno Stern a répertorié soixante dix formes.

aux-artistes-panoramique

On peut trouver l' Académie du Jeudi, distributeur officiel du matériel Arno Stern, 61 rue Falguière à Paris Xvème

11156176_902650053130249_4560896523629013941_nDans la même rue au 63, donc juste à côté, on trouve le bistrot

        « AUX ARTISTES »

 

 

 

 

 

en hommage à l'atelier du n°14 de la Cité Falguière 

villa-gabriel-9-rue-falguiere-paris-15-4

qui hébergea notamment FOUJITA et MODIGLIANI 

Posté par ppcaillou à 17:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 mai 2018

ouf ! ...

Moqueur - Bouge fesses

Le dessin n'est pas la forme, il est la manière de voir la forme

Edgar DEGAS

 

.... ça m'arrange, merci Monsieur DEGAS

Posté par ppcaillou à 18:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 avril 2018

La virgule flottante


timthumbIl faut empêcher les jours tranquilles de couler grâce à la virgule
flottante, si on veut éviter de mégaflops 
( E.B )

.

.

.

.

.

400px-Irrationnels

La virgule flottante, qui s'oppose évidemment à la représentation dite en virgule fixe, où là l'exposant e est fixé. Elle est, la virgule flottante une méthode d'écriture de nombres réels fréquemment utilisée dans les ordinateurs.

Mantisse_exposant_fr

C'est pt' être pour ça que parfois ça plante et qu'on n'y comprend rien, que la femme demande à son mari, et Lycée d'Versailles comme disait Béru, "qu'est-ce que t'as encore fait sur l'ordi, plus rien ne marche" Elle consiste, pas la femme hein, mais la virgule, à représenter un nombre par un signe s (égal à -1 ou 1), une mantisse m (aussi appelée significande) et un exposant e (entier relatif, généralement borné). Par contre, ne nous méprenons pas, tous les bornés ne sont pas exposants même si j'ai moi-même connu des exposants bornés.


Je tiens à préciser aux pêcheurs que la virgule flottante ne peut, en aucun cas, remplacer le bouchon ou la mouche.


bf106d6b

La vitesse des opérations en virgule flottante, communément appelée FLOPS dans les mesures de performances, est une caractéristique importante des machines, en particulier dans les logiciels qui effectuent des calculs mathématiques à grande échelle.

Attention, ne vas pas en déduire trop vite que les pompiers pratiquant la grande échelle sont plus doués en maths que les autres ... les experts en phrénologie te diront que ça dépend aussi de la forme du front ou de la Lavallière et de l'araignée ... et pas ou ... par exemple un député surprend tout le monde par son look, mais il n'empêche qu'il est appelé à régner sur le monde mathématique ...

oui, oui, je sais bien de Prévert l'a faite avant moi ...
Le petit prince est appelé à régner
A régner ? quel drôle de nom
Pourquoi pas libellule ou papillon ?"

.

.

713060b0e4_101079_virgule-invention

L'avantage de la représentation en virgule flottante par rapport à la virgule fixe ou à l'entier est que la virgule flottante est capable, à nombre de bits égal, de gérer un intervalle de nombres réels plus important. Par exemple, une représentation en virgule fixe qui a sept chiffres décimaux et fixée à deux chiffres après la virgule peut représenter les nombres 12345.67, 123.45, 1.23, etc. La représentation en virgule flottante (comme le format IEEE 754 decimal32) peut quant à elle, avec sept chiffres décimaux, représenter en plus 1.234567, 123456.7 = 1.234567 × 105, 0.00001234567 = 1.234567 × 10-5, 1234567000000000 = 1.234567 × 1015, etc.

En revanche, le format à virgule flottante occupe un peu plus de place, alors qu'on fait des ordis de plus en plus petits, c'est peut-être pour ça que parfois quand ça n'marche pas, je me dis ""t'es nul"" alors que peut-être ça vient du manque de place. Ouais c'est ça, je ne me dirai plus t'es nul, je dirai "" saleté de virgule flottante"" ! ... donc ça prend un peu plus de place car il est nécessaire d'encoder la position de la virgule, représentée par l'exposant.
Pour le même espace disponible, la virgule flottante offre donc une étendue de nombres plus grande, mêêêêh au détriment de la précision."
BobyLapointe1Je ne parlerai pas ici du système de numération hexadécimal (base seize) appelé système Bibi-binaire, breveté l'année de mes vingt berges par le célébrissime Boby Lapointe. Système simple, certes, mais il faut suivre ...


Chaque chiffre Bibi est formé à partir des bits à 1 dans la répartition en carré de sa représentation binaire ; le tracé part du centre si un seul bit est à 1 et se termine alors à ce bit, sinon il relie dans l'ordre les positions des bits à 1, en prenant soin de passer par le centre si exactement deux bits sont à 1 ; les formes sont ensuite allongées si nécessaire pour remplir la hauteur ; les formes sont courbes s'il y a moins de 3 bits à 1, et en lignes brisées pour 3 ou 4 bits positionnés à 1.

Franchement je préfère quand il me raconte que sa Katie la quitté, même si je compatis à sa peine et même s'il y a glissé un D9 (aug) auquel mes pauvres et gros doigts ne sont pas habitués ... 

Table_de_correspondance_entre_le_Bibinaire_et_les_autres_notations

Bobo la tête



Sur ces bases on peut donc facilement imaginer un système EB , initiales d'un homme célèbre dont je tairai ici le nom, d'autant qu'il est répertorié à la SACEM et que ça me coûterait la peau duuuu ... deeees... un bras, voilà, ça me coûterait un bras, qui, pas le bras mais le système, consisterait à empêcher les jours tranquilles de couler grâce à ladite virgule flottante, un peu comme une bouée, quoi, et du coup on se préserve en même temps des méga FLOPS.

Bon, si, malgré ma "brillante" explication, tu as un manque de compréhension, n'hésite pas, demande à Jean-François 

Posté par ppcaillou à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 avril 2018

Il vaut mieux avoir la bosse des maths que le compas dans l'oeil

 

bf0860673839c71dc0462befe6705ab6

et ça n'est certes pas Albert Uncaillou qui nous contredira

Primo: la bosse des maths
Cette fameuse bosse des mathématiques est le fruit de la phrénologie, une pseudo-science du XIXème siècle, qui établit des relations entre la forme du cerveau et les capacités intellectuelles.

Cela veut dire qu'une capacité fortement développée, comme la gaieté et la gentillesse par exemple, jouerait sur la forme de notre crâne. Et c'est son inventeur, Frantz Gall, qui a découvert la célèbre bosse. Pour lui, pas de doute, le front est le "sens des nombres". Du coup, tous les enfants au front haut et un peu bosselé sont tous de futurs grands mathématiciens.

Etre bon en maths, pour la phrénologie, est donc un don naturel, qui ne tient qu'à la morphologie du crâne. Cette drôle d'idée, est complètement erronée car la bosse des maths n'existe pas ! Physiquement nous avons tous les mêmes aptitudes aux maths, même moi, c'est dire …

La différence se joue simplement dans l'intérêt qu'on leur porte au cours de l'enfance, de l'entrainement et de la mémorisation.


.

9858ffd50e94004149f7b4efc0d7730a

Deuzio : Avoir le compas dans l'oeil
Faisant référence au compas du marin ainsi qu'à celui de l'écolier, cette expression serait apparue au XVIIIe siècle. Elle désigne une personne capable de mesurer, d'évaluer quelque chose avec justesse, simplement par la vue.

Une pointe de compas fichée dans l'oeil, cela doit faire très mal, non ?


A vue d'oeil, bien plus que si on se met le doigt dans l'oeil. Même si on a pu avoir le compas à l'oeil, il y a de quoi tourner de l'oeil. Et puis après, cela pose des problèmes pour faire de l'oeil à une personne de sexe opposé qu'on a à l'oeil depuis qu'on a compris lui avoir tapé dans l'oeil.

.

img-4

Cette expression, attribuée à Michel-Ange, signifie que l'on estime avec justesse des distances ou des proportions. L'oeil est donc ici comparé à un instrument de précision.
N'empêche que dans le jugement dernier il a représenté, faut avoir bon œil pour le distinguer, un personnage qui visiblement, si j'ose dire, s'est mis, sinon un compas, du moins un corps étranger dans l'oeil, c'est con n'est-ce pas ?

Un compas est un instrument de géométrie qui sert à tracer des cercles ou des arcs de cercle, mais aussi à comparer, reporter ou mesurer des distances. Il est constitué de deux branches jointes par une articulation. Les compas sont, ou ont été, utilisés en mathématiques, pour le dessin technique, en géographie pour le tracé et l'utilisation des cartes …

Les Grecs attribuaient son invention à Talos, le neveu de Dédale. C'est cette invention, parmi d'autres, qui poussa son oncle jaloux à l'assassiner.

God_the_Geometer

Le terme est un déverbal de compasser, lui-même issu du bas latin compassare signifiant « mesurer avec le pas », qui s'est spécialisé dans le sens actuel dès le XIIème siècle
on peut donc regarder avec compassion quelqu'un qui de sa fenêtre ne voit pas le Mont-Blanc pendant que d'autres, que je ne nommerai évidemment pas, hi hi, grâce à une application boussole intégrée à leur téléphone situent avec précision … à condition toutefois de ne point bouger car le nord, ce coquin, bouge parallèlement ... je ne dirai pas "poil aux dents" je ne suis pas si moqueur que le merle... 


250px-PentagonEuclideOn peut grâce au compas tracer un pentagone.

La construction exacte d'un pentagone régulier fait intervenir le nombre d'or, dont tout le monde connaît les tenants et aboutissants, n'est-ce pas ? et surtout son pendant géométrique : le triangle d'or.

Euclide propose une construction d'un pentagone régulier inscrit dans un cercle donné.

Mais on pourrait aussi, si on le désirait, dessiner un hénagone ou un digone, voire un ennéagone tout neuf, déconner avec un décagone, passer un mois à tracer un mégagone, aller en Isère tracer un octatriacontagone, à Dole un ennéatriacontagone, imaginer un tétracontakaidigone à Monrond-les-bains ou se perdre dans un apirogone, sans rames attention, qu'on ne finirait jamais.

Bobo la tête

Toutes ces expressions me troublent, comment peut-on avoir la frite et pourtant avaler des couleuvres, alors qu'on vient de poser un lapin, faut être un peu con-con, non ? …et je ne parle pas de mettre les pieds dans le plat ...

ou bien, avoir la main verte et raconter des salades …

ou encore, ne pas être une lumière et avoir le coup de foudre ou même ne pas être une lumière et éclairer la lanterne d'un autre

et je ne parle pas d'avoir un poil dans la main et avoir le cœur sur la main, le cœur est-il chatouilleux ? ... qui sait ? ... à nous de découvrir le pot aux roses ou le poteau rose ?

Posté par ppcaillou à 15:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]